ADA

Azote et rentabilité

Le potentiel de rendement d'une parcelle sert d'indicateur pour déterminer la rentabilité économique des apports d'engrais.

Azote et rentabilitéCelle-ci peut être démontrée par région de culture au moyen d'essais de fertilisation, ou bien l'agriculteur peut la déterminer lui-même s'il a suffisamment d'expérience en se fondant sur ses observations tout au long de l'année.

Des calculs et des graphiques réalisés sur la base d'essais spécifiques à doses croissantes de N ont permis d'en venir aux conclusions suivantes :

  • La loi des accroissements moins que proportionnels est avérée. En effet, la croissance des rendements diminue lorsque l'on apporte des doses de plus en plus importantes d'engrais, tant qu'un rendement optimal n'a pas été atteint.
  • Un rendement optimal ne peut être atteint ni avec une fertilisation trop forte, ni avec une fertilisation trop élevée, qui, outre les dépenses inutiles, ne permet pas de rendement optimal.
  • Toujours selon ces rapports, une fertilisation est rentable tant que le rendement obtenu grâce à la fertilisation compense les coûts des engrais utilisés. On peut calculer facilement la rentabilité d'un produit en prenant comme référence 1 kg d'éléments nutritifs. D'après les données actuelles, celui-ci s'avérera rentable s'il permet d'obtenir entre 5 et 6 kg de céréales.
  • Si l'on parvient à rembourser les coûts liés aux engrais azotés avec le rendement obtenu, on atteint alors un rendement économique optimal. Le rendement optimal des cultures et le rendement optimal économique sont souvent proches.

 

Calcul de la quantité économique optimale

 

Variation de l'optimum économique des engrais N

Le prix de l'unité d'azote subit la hausse du prix de l'énergie car le gaz naturel est la principale matière première pour la synthèse de l'ammoniac.
Cependant la variation du prix de l'unité d'azote (entre 0,55 € et 0,85 € l'unité) n'introduit qu'une faible différence sur l'optimum d'engrais N à apporter à une culture de blé.

Simulation variation de la dose optimale d'azote en fonction du prix de l'azote N

De même le prix du blé évolue en fonction de l'équilibre du marché mondial.
La variation du prix du blé pour un coût moyen de l'unité d'azote de 0,70 € modifie seulement d'une dizaine d'unités par ha la dose optimum à apporter.

Simulation variation de la dose optimale d'azote en fonction du prix de l'azote N

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé