ADA

Choisir la forme d’engrais

Les formes de l'azote - ammoniacale, nitrique et uréique - se transforment à des vitesses variables, déterminées par l'activité microbiologique du sol.

La forme uréique se transforme par hydrolyse en forme ammoniacale. Celle-ci peut être adsorbée et retenue temporairement sur le complexe argilo-humique du sol ou utilisée par les micro-organismes du sol ou par la plante. La forme ammoniacale peut aussi évoluer rapidement vers la forme nitrique dès que la nitrification est active dans un sol chaud, aéré et humide. La forme nitrique est entièrement libérée dans la solution du sol et alimente
préférentiellement la plante. Non retenue par le sol, elle descend en profondeur en cas de fortes pluies succédant à un apport. L'évolution des formes d'azote dans le sol peut s'accompagner de pertes d'azote par volatilisation et par lessivage.

 

Disponibilité pour les plantes

Les nitrates peuvent être absorbés par la plante directement après l'apport, contrairement à l'urée et à l'ammonium qui doivent tout d'abord être transformés en nitrates dans le sol avant que l'azote ne puisse être disponible. Lors de la décomposition de l'urée, par l'enzyme uréase, de l'ammoniac et du CO2 se forment dans une couche intermédiaire très instable et propice aux pertes de NH3 . Des conditions défavorables empêchant la transformation de l'ammonium peuvent augmenter ces pertes. La température du sol n'a, en revanche, que peu d'influence sur la décomposition de l'urée.

Transformation de l'urée dans le sol par l'uréase en fonction de la température du sol

Lors de la seconde étape, l'ammonium se transforme en nitrates grâce à l'action de bactéries se trouvant dans le sol. De l'oxygène étant nécessaire lors de ce processus, ce dernier est alors plus lent dans des sols très humides et compacts.

Transformation de l'ammonium

La température du sol est cependant un facteur déterminant pour la transformation de l'ammonium en nitrate (nitrification). Lorsque le sol est à une température d'environ 5 C°, il faut à peu près 6 semaines pour que 50 % de l'ammonium se transforme en nitrate, ce qui peut entraîner une carence en azote.
Au printemps, les sols commencent à se réchauffer lentement et à partir du mois d'avril, ils atteignent la plupart du temps une température supérieure à 5 C°, ce qui permet une dégradation plus importante de l'ammonium en nitrate. Ainsi il n'est pas rare de constater une reprise plus rapide des cultures en début d'année après un premier (et même souvent après un second) apport d'engrais à base de nitrates qu'avec une application d'engrais à base d'ammonium ou d'urée.

 

Les nitrates dans la fertilisation

En règle générale, plus les engrais contiennent de nitrates , plus ils s'avèrent efficaces . On constate alors une amélioration des rendements et de la qualité.

 

Plus les engrais contiennent de nitrates, plus le rendement est important.

Pour en savoir plus :  Azote et rendement

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé